Actualités
6 mai 2020

Mémo sur la proclamation présidentielle - 04/23

Le président Trump a signé une proclamation suspendant l'entrée de certains immigrants pendant 60 jours. L'ordonnance prend effet à 23h59 EDT le 23 avril 2020.

LA PROCLAMATION PRÉSIDENTIELLE DU 22 AVRIL 2020


La proclamation suspend l'entrée des immigrants aux États-Unis pendant 60 jours s'ils se trouvent hors des États-Unis à 23h59 HAE le 23 avril 2020, s'ils ne possèdent pas de visa d'immigrant valide à la date d'entrée en vigueur de la proclamation et s'ils ne possèdent pas de document de voyage officiel autre qu'un visa d'immigrant qui est valide à la date d'entrée en vigueur de la proclamation ou qui est délivré par la suite et qui permet à la personne de se rendre aux États-Unis et de demander l'entrée ou l'admission (par exemple, une lettre de transport, une feuille d'embarquement ou un document de libération conditionnelle anticipée).

Les groupes suivants sont exemptés de la proclamation :

  • Résidents permanents légaux aux États-Unis ;
  • Les ressortissants étrangers qui souhaitent entrer avec un visa d'immigrant en tant que médecin, infirmier ou autre professionnel de la santé, ainsi que leur conjoint et leurs enfants célibataires de moins de 21 ans ;
  • Les demandeurs de visas d'immigrant EB-5 ;
  • Conjoints de citoyens américains ;
  • Les enfants de moins de 21 ans des citoyens américains et des candidats à l'adoption dans les classifications de visa IR-4 ou IH-4 ;
  • Les ressortissants étrangers dont l'entrée favoriserait la réalisation d'importants objectifs des États-Unis en matière d'application de la loi ;
  • Les membres des forces armées américaines et les conjoints et enfants de ces personnes ;
  • Les ressortissants étrangers qui cherchent à entrer en tant qu'immigrants spéciaux dans la classification SI ou SQ, ainsi que le conjoint et les enfants de ces personnes
  • Les ressortissants étrangers dont l'entrée est dans l'intérêt national des États-Unis.


Qu'est-ce que cela signifie pour les employeurs et les ressortissants étrangers ?

La proclamation présidentielle touche un groupe limité d'immigrants potentiels - ceux qui sont hors des États-Unis à la date d'entrée en vigueur de la proclamation et qui n'ont pas reçu de visa d'immigrant ou de document de voyage américain similaire par un consulat américain. Elle n'affecte pas les personnes déjà titulaires d'un visa d'immigrant ou d'un document de voyage similaire en cours de validité, ni les demandeurs d'ajustement du statut à la résidence permanente, entre autres exceptions. Pour rappel, la délivrance systématique de visas d'immigrant dans les consulats américains a été suspendue depuis la mi-mars dans le cadre des mesures de confinement COVID-19 du Département d'État. En outre, les interdictions d'entrée liées à la COVID restent en vigueur pour les voyages en provenance de nombreux pays.


  • L'ordonnance n'affecte pas le dépôt ou le traitement des demandes d'ajustement du statut aux États-Unis.
  • L'ordonnance ne concerne pas les ressortissants étrangers titulaires de visas H-1B, L-1, E, O, TN et autres visas de non-immigrant. Toutefois, la proclamation ordonne au DHS et au DOL de réaliser une étude sur l'impact des travailleurs étrangers temporaires sur les travailleurs américains. Les résultats de l'étude pourraient entraîner de futures restrictions sur ces programmes pour les non-immigrants.